Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English Algolia Aller directement au contenu principal

Articles de août 2016

papa 1 min Boris Schapira

Trop quoi ?

— C’est un tablier pour faire de la peinture ?
— Mais non, Papa ! Tu comprends rien à l’école, laisse-moi expliquer l’école, t’es trop grand pour mettre un tablier, tu sais pas.

Et puis, un peu plus tard…

Lire la suite →

papa 1 min Boris Schapira

La sieste

Le déjeuner terminé, nous montons pour la sieste. Comme il fait très chaud, il demande s’il peut rester à côté de moi, car notre chambre est plus fraiche. Nous discutons quelques minutes et, la chaleur et la digestion aidant, je m’assoupis.

Lire la suite →

citoyen 1 min Boris Schapira

Salaires

L’écart de salaires hommes-femmes est, dans l’immense majorité des cas, présenté du point de vue masculin. On mesure combien les femmes touchent de moins que les hommes. Dans notre calcul, les hommes touchent 100, les femmes 81 (1 934/2 389), ce sont les chiffres de l’Insee. Elles perçoivent donc 100-81 = 19. 19 en moins rapporté aux 100 des hommes, cela fait 19 % en moins. Rien n’empêche de voir les choses autrement, du point de vue des femmes. Si l’on rapporte les 19 aux 81 des femmes, cela fait 19/81 = 23,5 %. Les hommes touchent 23,5 % de plus que les femmes. C’est simplement que les pourcentages ne sont pas réversibles, car ils ne s’appliquent pas à la même base de départ. Baissez un prix de 50 % pour un bien de 100 euros, vous l’avez à 50 euros. Augmentez-le de 50 %, et le voilà à 75 euros (car 50 % de 50 euros = 25 euros).
Entre hommes et femmes, aucune des deux méthodes n’est plus « juste » ou meilleure. Mais il est frappant de constater que celle qui aboutit au chiffre le plus faible s’est imposée dans le débat public.
Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux”, L’Observatoire des inégalités

Lire la suite →

citoyen 1 min Boris Schapira

La stratégie de la mouche

Les terroristes tiennent notre imagination captive, et l’utilisent contre nous. Sans cesse, nous rejouons les attaques terroristes dans notre petit théâtre mental, nous repassant en boucle les attaques du 11 Septembre ou les attentats de Bruxelles. Pour cent personnes tuées, cent millions s’imaginent désormais qu’il y a un terroriste tapi derrière chaque arbre. Il en va de la responsabilité de chaque citoyen et de chaque citoyenne de libérer son imagination, et de se rappeler quelles sont les vraies dimensions de la menace. C’est notre propre terreur intérieure qui incite les médias à traiter obsessionnellement du terrorisme et le gouvernement à réagir de façon démesurée.
La stratégie de la mouche: pourquoi le terrorisme est-il efficace ?”, Yuval Harari, (Albin Michel pour la traduction française 2016, par Clotilde Meyer)

Lire la suite →

papa 1 min Boris Schapira

Libre

Dans les efforts que je fais pour que mes enfants soient libre des stéréotypes de genre, j’ai souvent peur qu’ils ne comprennent pas. Ils me surprennent chaque jour.

Lire la suite →

citoyen 9 min Boris Schapira

Valeurs et tremblements

et si on imaginait autre chose ?

Il y a en ce moment, en France, un sujet qui divise (oui, encore un) : l’interdiction du port du burkini. Ce débat qui passionne énormément fait naitre en moi des sentiments divers. Après de nombreuses lectures et pas mal de réflexions, je pense qu’il est possible de s’en servir pour produire quelque chose d’utile.

Comme je n’ai pas la prétention de détenir la Vérité, je mets des liens vers tous les articles qui m’ont instruit/inspiré/révolté/questionné. Si vous êtes curieux, vous devriez avoir pas mal de lecture.

Maintenant, laissez-moi vous expliquer le cheminement de mes pensées. J’insiste sur ce terme, c’est un cheminement. Donc il y a des moments où je ne serais pas d’accord avec le moi-même d’un peu plus loin (oui, j’ai parfois des sentiments contraires sur lesquels je mets du temps à mettre des mots, pas vous ?). Merci donc de lire l’ensemble avant de me traiter de tous les noms, j’ai déjà eu ma dose ces derniers jours.

Lire la suite →

web 1 min Boris Schapira

Une mort triviale

D’un côté, il est possible que nous développions une superintelligence qui soit comme un dieu au creu de notre main, nous assurant un monde d’abondance et d’immortalité. Mais d’un autre côté, il est fort probable que nous créerons une superintelligence qui causera l’extinction de l’humanité d’une manière rapide et triviale.
AI Revolution 101”, Pawel Sysiak, extrait traduit par mes soins

Pendant mes études, je n’ai jamais été intéressé par le domaine de l’intelligence artificielle. Alors que la puissance de calcul ne cesse d’augmenter, je pense qu’il est désormais possible que nous parvenions à produire une intelligence qui égale celle de l’être humain, voire, accidentellement, la surpasse, avant ma mort.

Il est nécessaire d’ouvrir le dialogue public sur cette possibilité.

web 1 min Boris Schapira

Death: the trivial way

On the one hand, it’s possible we’ll develop ASI that’s like a god in a box, bringing us a world of abundance and immortality. But on the other hand, it’s very likely that we will create ASI that causes humanity to go extinct in a quick and trivial way.
AI Revolution 101”, Pawel Sysiak

Even if I’ve studied it, I’ve never been interested by AI before. As the computer power continue to grow, I think that it may be possible we achieve AGI, even accidental ASI, by the end of my lifetime.

We need to discuss about it.