Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English Algolia Aller directement au contenu principal
web 2 min Boris Schapira

Mes résolutions

pour 2016

2015 n’était pas une année très agréable pour énormément de raisons. Pour que 2016 soit différente, j’ai décidé de m’imposer quelques objectifs que je considère atteignables. Qui sait, dans douze mois, peut-être aurais-je quelques victoires à annoncer !

Dégager plus de temps en dehors du travail

J’ai besoin de mes fils dans ma vie, et eux ont besoin de moi. J’ai aussi besoin de plus de temps pour des expérimentations techniques qui ne sont pas directement liées à mes responsabilités chez Clever Age. Pour tout cela, il me faut du temps. Je ne sais pas encore à quoi cela ressemblera : est-ce qu’il s’agira de négocier une modification de mon contrat de travail pour avoir plus de temps libre ou d’utiliser davantage mes congés au fil de l’eau plutôt qu’en semaines entières. Il se peut aussi que cela implique l’arrêt d’une autre activité qui me tient à cœur mais qui est chronophage : les cours Ingésup. En 2016, il s’agira de trancher.

Formaliser mes processus

2015 a été une année où j’ai conjugué de nouvelles responsabilités sans forcément parvenir à une organisation qui me convient. J’ai trop souvent affirmé pouvoir m’en sortir sans en être convaincu moi-même, faute d’un formalisme suffisant à me donner la visibilité nécessaire. Comme j’ai le sens des responsabilités, j’ai tenu mes promesses mais souvent au détriment d’autres moments, plus personnels. Me rendant compte de la situation, j’ai commencé à regarder autour de moi comment évoluer et j’ai trouvé des sources d’inspirations dans des démarches plus formalisées, plus tranchées. Ça me ressemble moins mais je pense qu’à terme, cela sera bénéfique à l’ensemble des mes projets personnels comme professionnels. 2016 sera l’année où je sortirai de ma zone de confort sur ce sujet.

Mieux gérer mon énergie

Une révision de mon organisation doit aussi passer par une meilleure analyse de mes flux d’énergie et de ma productivité de manière à placer les bonnes tâches au bon moment. Le mercredi est par exemple la journée où j’ai la plus grande amplitude de travail, mais le créneau 14h-16h y est souvent difficile. A l’inverse, le jeudi est à la fois ma journée de travail la plus courte mais, paradoxalement, c’est aussi la plus productive (peut-être parce que j’y télétravaille). En 2016, je voudrais mieux planifier mon travail pour prendre en compte ces différentes phases de productivité et y planifier des activités adaptées.

Me tenir droit, mieux manger

J’ai toujours eu des problèmes de dos qui sont liés à la fois à un problème de posture et à une belle bedaine. Entre 2014 et 2015, mes habitudes alimentaires ont changé. La fréquentation d’une amie végétarienne m’a rendu curieux et, sans pour autant renoncer à quoi que ce soit, j’ai découvert des façons de m’alimenter qui me conviennent mieux. Fin 2015, j’ai réalisé un examen de santé complet qui a révélé un poil trop de cholestérol. Rien d’inquiétant, mais une piqûre de rappel : cette transition vers une alimentation plus saine doit continuer et s’accompagner d’une correction de ma posture. J’ai fini 2015 équipé de deux nouveaux gadgets pour me motiver (un BetterBack pour mon dos et une montre Withings Activité Steel pour l’activité) : en 2016, je dois me tenir droit et manger plus sain.

Promouvoir l’égalité

Je me rends compte, d’année en année, que nous avons une société profondément inégalitaire. Toutes proportions gardées (d’autres vivent plus mal que nous), j’assiste souvent impuissant aux difficultés des femmes, des homosexuels, des noirs, des musulmans et des handicapés (liste non-exhaustive, malheureusement). En 2016, j’ai décidé de trouver au moins une action concrète pour promouvoir l’égalité. En espérant que j’ai plus de chance que lorsque j’ai voulu promouvoir le numérique auprès des jeunes… Le chantier est d’autant plus crucial que l’année commence très, très mal.