Aller directement au contenu principal
Citoyen 4 min Boris Schapira

Ecouter et réfléchir

Citations d’articles ou morceaux de dialogue entendus ou vécus ces derniers jours.

Et pourtant, c’est justement ça l’amalgame et la discrimination. Quand il y a eu plusieurs élèves qui ont refusé de faire la minute de silence, mais que celui dont on parle est justement le musulman – je suppose que tous les autres ne l’étaient pas alors pour eux c’est juste de la discipline. Pour le musulman par contre, c’est forcément à cause de la religion.
« Le désarroi d’une prof qui parle de « Charlie » à ses élèves – Amalgame au quotidien », Eric Daspet


—  Dans la majorité des quartiers musulmans, il ne se passe rien.

—  Intéressant cette notion de « quartier musulman », tu veux parler de quartier populaire ?

—  Oui, c’est pareil. Enfin c’est souvent comme ça, quoi.


—  Ils disent qu’on ne voit pas assez de musulmans dans les manifestations…

—  En même temps, à force de croire qu’il y a 30 % de musulmans en France, ça choque quand on se rend compte que c’est pas le cas.

—  Moi ce que j’aimerais bien comprendre, c’est comment il compte « voir » des musulmans. Ils ont des badges ? Comment ça se passe ?


—  On manifeste parce qu’on s’identifie. Ces victimes, c’est un peu nous. C’est une attaque contre les valeurs de la France.

—  Tu sais combien de victimes a fait Merah en tirant à la sortie des écoles juives ?

—  Je vois pas le rapport…

—  Le rapport, c’est que ces juifs étaient aussi français que les journalistes de Charlie. Mais il n’y avait pas 3 millions de personne dans les rues pour eux…


—  Les héros n’ont pas tous une cape. Merci, et bravo à ceux qui risquent leur vie pour la nôtre.

—  Oui, ils risquent leur vie pour nous. Dommage qu’on ne les respecte par toujours.

—  De quoi tu parles ?

—  Des gens qui les ont traité d’assassins quand Rémi Fraisse est mort, oubliant que ça pouvait être une erreur, impardonnable certes, mais une erreur quand même.

—  Non mais Rémi Fraisse, c’est pas pareil.


Je ne peux m’empêcher de me demander ce qui se serait passé si la cible des fanatiques bas du plafond n’avait pas été Charlie Hebdo mais Valeur Actuelle ou Minute.
« Charlie », par Clochix


—  Aujourd’hui tout le monde parle de la liberté d’expression, de l’interdiction de brider le discours. Il y a un mois, tout le monde demandait qu’on vire Eric Zemmour et qu’on l’empêche de parler.

—  Non mais la liberté d’expression, c’est pas pareil que l’obligation d’écouter les gens qui disent n’importe quoi. Surtout dans un journal, une radio ou une chaine de télé qui a une ligne éditoriale…

—  Ouais, il n’empêche qu’on l’a quand même viré !


[Femme très émue, au milieu des manifestations] Aujourd’hui, on est un seul peuple, on est unit. Français de souche ou musulmans, finalement, on est tous là.



—  T’as vu, le mec, il était caché sous un évier, derrière les portes battantes.

—  Ah ben putain… moi je serais pas rentré. Et je serais mort.


—  On manifeste pour nos libertés, et ils nous répondent qu’ils veulent les brider.

—  C’est toute la différence entre notre acte patriote et leur Patriot Act.

Mail Slack Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English