Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

Rester sous Windows Phone…

Je ne sais plus quoi penser de Windows Phone. J’aime beaucoup la plate-forme, autant au niveau de son architecture logicielle que de son design, mais j’ai du mal à voir son avenir.

Quelques raisons pour lesquelles je m’inquiète :

  • Les PDM augmentent vite (de l’ordre de +75 % cette année encore), mais partent de loin, tant et si bien que Windows Phone représente encore, plusieurs années après sa sortie, une part négligeable du marché.
  • Si négligeable que le développement d’application, aussi sympathique soit-il, y est délaissé au profit d’Apple et Android. Le marché applicatif WP7 est un no-man’s land et le marché WP8 fait à peine mieux.
  • Le rachat de la branche mobile de Nokia par Microsoft me laisse perplexe. J’hésite entre voir le verre à moitié plein (en y voyant l’union de deux compagnies d’excellence pouvant s’apporter énormément) ou à moitié vide (Nokia et Microsoft ont tous deux raté le marché du smartphone fin 2007 – alors même que Microsoft y était en position dominante avant l’arrivée de l’iPhone – et ne s’y sont pas raccroché depuis ).
    Je crains que Windows Phone ait raté le coche. Il y avait indéniablement un coup à jouer avec Modern UI et sa transversalité entre Windows Phone et Windows pour PC, mais je pense que Microsoft a raté cette opportunité stratégique.

Windows Phone reste un excellent système, qui conviendra parfaitement à des utilisateurs en mal de différenciation face à l’omniprésence du couple Apple/Android, mais il ne convient plus parfaitement à l’utilisateur que je suis (le tournant « photo » de Nokia me laissant de marbre). Sauf grosse annonce dans les mois qui viennent, mon prochain téléphone ne sera pas un Windows Phone.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English