Aller directement au contenu principal
Citoyen 2 min Boris Schapira

Stupéfaction

Jeune papa pour la seconde fois, je décide ce soir de porter mon fils en écharpe, comme je l’avais déjà fait pour son grand frère.

Tandis que je marche dans la rue, le bébé emmitouflé dans l’écharpe verte, je croise deux femmes. Réactions positives. Sourires. Comme il y a deux ans, je me rends compte que beaucoup de femmes apprécient de voir un homme s’occuper d’un nouveau-né. Peut-être parce que cela est rare.

Un peu plus loin, je croise un couple avec un enfant. Le mari se tourne vers sa femme et lui explique, très fort pour être sûr que je l’entende :

Tu vois, voilà, maintenant qu’on a donné le mariage à ces sales PDs, ils ont tous des gosses.

J’en suis resté muet, effrayé par les raccourcis de cette simple phrase. Pour ce Néandertal, puisque je m’occupe de mon nouveau-né, c’est donc que je suis homosexuel : c’est bien connu, les hétéros virils ne s’occupent de leurs enfants qu’à partir de 6 ans. Connerie pure et homophobie flagrante. Mais ce n’est pas ce qui m’inquiète. J’ai toujours été en faveur de l’égalité devant le mariage, ce n’est pas le premier opposant stupide que je croise (attention, je ne généralise pas : certains opposants sont tout-à-fait intéressants et je respecte leur point de vue). Bref, des cons, il y en a toujours eu, et il faut, tant que c’est possible, les ignorer.

En revanche, depuis tous ces débats sur le mariage pour tous et surtout, les « Manifs pour tous », la parole des homophobes semble décomplexée. Il y a deux ans, ce même homme aurait-il osé dire si haut ce qu’il pense tout bas ? C’est sur cette pensée que mon esprit s’est arrêté.

Mail Slack Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English