Aller directement au contenu principal
citoyen 2 min Boris Schapira

Vindicte populaire : l'affaire S. Duchemontul

Personne ne se serait intéressé à S. Duchemontul si on n’avait pas arrêté sa femme au volant pour conduite en état d’ivresse. Depuis, c’est la folie médiatique. La France entière semble se passionner pour ce cheminot qui, il faut bien le dire, attire à lui toutes les inimitiés…

D’abord, on s’est rendu compte qu’elle buvait à cause de lui, parce qu’il avait des maitresses. Ensuite, le père de la jeune femme a témoigné que Mr Duchemontul l’avait gifflé à plusieurs reprises, notamment durant leurs disputes conjugales. Pire, il aurait enfermé plusieurs heures leurs enfants pour leur faire réciter des pans entiers de la Bible, qu’ils ne maitrisaient selon lui pas assez pour passer leur première communion.

Il ne se passe plus un jour sans que l’homme ne fasse la une d’un journal télévisé, les médias ayant senti à l’accoutrement le l’homme qu’ils tenaient un sujet croustillant. Certains ministres réclamant même qu’il soit déchu de ses droits constitutionnels pour des affaires obscures d’allocations chômage.

« Ce n’est pas parce qu’une enquête a déjà eu lieu chez Pôle Emploi et qu’on n’y a rien trouvé que cela nous empêche de ré-ouvrir le dossier et de fouiller jusqu’à ce que l’on trouve ce que l’on y cherche », aurait déclaré un porte-parole du Ministère.

Cela vous semble aberrant ? A moi aussi. Pourtant, S.Duchemontul existe mais il s’appelle Liès Hebbad. Et il n’est pas catholique, mais musulman. Ah, mais ça change tout, alors ? En tout cas, j’en connais un qui voudrait bien lui parler

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English