Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

[Vécu] Le virus du développeur

Je ne sais pas vous, mais moi je suis toujours très excité quand j’apprends un truc nouveau dans le Framework .NET. Je commence par me demander comment il marche, si cette nouvelle méthode est plus performante que l’ancienne, si son implémentation dans une solution existante prendrait du temps…

Je pense qu’on passe tous par ce genre de phases de temps en temps. Vous savez, quand vous réalisez que ce nouveau truc que vous avez appris est génial et que vous vous mettez à l’implémenter partout. Ca devient votre plus grande obsession : comment tirer partie au maximum de ce truc.

D’un coup, tous vos objets sont anonymes, tous vos callback sont lambda, toutes vos méthodes sont génériques, la plupart de vos processus sont asynchrones, tous vos développement lourds sont en WPF, vos services web sont WCF… même si ça ne vous sert à rien et que potentiellement, cela met en danger l’intégrité de votre application.

Le pire, c’est que vous êtes contagieux. Vous écrivez des articles, vous en parlez à vos copains développeurs, vous en parlez même à votre petit-cousin de 2 ans et demi (qui, à n’en pas douter, sera un grand développeur .NET un jour).

Il est très difficile de résister à cette tentation, même pour un développeur expérimenté. Et ça ne touche pas que les développeurs .NET je pense. Alors quand vous sentez que vous êtes atteint, n’oubliez pas de vérifier que votre gestionnaire de code source vous permet de revenir proprement en arrière !

La dernière fois que ça m’est arrivé, c’est avec WPF. J’ai commencé à reprendre tous les développements en client lourd que je faisais chez moi pour les transformer en WPF. J’ai fait chauffer Expression 2 mais comme je ne suis pas vraiment graphiste (ok, pas du tout), l’intérêt ergonomique de la migration était… discutable ^^

Et vous, quand avez-vous craqué la dernière fois ?

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English