Aller directement au contenu principal
citoyen 1 min Boris Schapira

Allocution de notre président

Le président de la République, lors de son allocution lundi 22 juin à Versailles, s’est clairement exprimé, après la propositions de certains députés de créer une commission d’enquête sur ce sujet :

« Le problème de la minijupe de pétasse n’est pas un problème de mode. C’est un problème de liberté et de dignité de la femme. C’est un signe d’asservissement, c’est un signe d’abaissement. Je veux le dire solennellement : la minijupe de pétasse n’est pas la bienvenue sur le territoire de la République française. […] Nous ne pouvons accepter dans notre pays des femmes prisonnières derrière un stéréotype féminin imposé par des médias sans scrupules, obligées d’avoir l’entrejambe à l’air, privées de toute timidité. Ce n’est pas l’idée que nous nous faisons de la dignité de la femme. »

L’existence de la minijupe de pétasse en France n’est pas nouvelle, mais son adoption par une nouvelle génération de femmes plus présentes dans l’espace public marque un développement relatif de cette pratique. Marginale, elle concerne un nombre inconnu de morues. Plusieurs députés ont également proposé de créer une commission d’enquête visant à interdire les dossiers « Spécial Régime » à l’approche de l’été.

Article imaginé en lisant celui-ci.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English