Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English Algolia Aller directement au contenu principal
citoyen 2 min Boris Schapira

Franck, le gentil rapporteur d'Hadopi

Cher Franck, toi le rapporteur du texte « Création et internet », toi qui viens de donner une interview à Challenges dans laquelle tu réponds aux critiques, il faut qu’on parle. Sais-tu que tes réponses m’ont tellement choqué que j’ai décidé d’arrêter le Black Out complet de mon site ? De toutes façons, l’examen est en train d’être saucissonné en nombreuses séances éparses, comme tout texte sensible qu’on essaie d’étouffer, et il devient de plus en plus dur de marquer le coup médiatiquement… Au moins les medias se sont-il décidé à en parler, ce n’est déjà pas si mal.

Tu m’as déçu Franck. Si toi, qui dois connaitre le dossier mieux que personne, n’a pas réussi à me convaincre par ne serait-ce qu’une seule bonne réponse, qui le pourra ? En effet, j’ai à redire sur tous les points abordés :

  • La solution de l’amende est pour toi  « plus répressive et moins dissuasive que la suspension » et engendre de plus des inégalités suivant les revenus de l’internaute. Bien sûr, l’idée même que certains internautes aient davantage besoin du web que d’autres (développeurs, professeurs qui y recherchent des informations, chômeur en recherche d’emploi…) n’entre jamais en compte dans ton raisonnement, sauf pour le cas particulier du chômeur…
  • Le chômeur en recherche pourra toujours aller sur Internet à sa Mairie, dans un cybercafé ou chez des amis. Sauf que beaucoup de chômeurs n’habitent pas dans de grosses agglomérations et à la campagne, toutes les mairies n’ont pas Internet. Les cybercafé sont hors de prix, il reste donc la solution du squat chez des amis… Tout cela en laissant le chômeur payer 30 euros d’abonnement par mois car c’est bien connu, les chômeurs ont de l’argent à perdre. Finalement Franck, ton texte il est un peu inégalitaire, tu ne trouves pas  ?
  • Il n’y aura pas de condition d’existence d’une offre légale en ligne préliminaire à la sanction. Cela remettrait en cause le système existant. Et si justement il était temps d’y penser ? Remarque, Franck, tu as au moins l’honnêteté de dire que ce texte n’existe que pour protéger le système en place.
  • On ne donne pas à l’internaute le détail des éléments téléchargés pour protéger sa vie privée. Enfin, sauf s’ils demandent poliement. Donc en fait, les infos sont collectées et disponibles mais la commission ne les donnera pas parce que la vie privée des gens c’est important (mais pas assez pour qu’on arrête de les espionner pour leur couper leur connexion, faut pas pousser).
  • L’opposition du PS est un problème de clivage politique. Et l’opposition interne qui règne à l’UMP, c’est de la choucroute ?

Je t’en prie Franck, sors de ce monde de Bisounours et propose-nous des arguments concrets. Le dialogue ne peut se faire qu’au prix de l’effort d’un argumentaire construit. Je sais que c’est difficile, mais si 5 gus dans un garage arrivent à produire un dossier bien fourni, je pense que tu aurais pu largement faire mieux lors de cette interview…