Aller directement au contenu principal
Citoyen 3 min Boris Schapira

Hadopi : BANG, plus rien

Coupables, innocents, inconscients, mal informés… nous seront tous demain, avec Hadopi, les héros d’histoires absurdes. M’inspirant d’un article de Glazman, j’ai décidé d’en écrire quelques-unes, mais on pourrait encore en écrire des centaines…. l’avenir nous dira si elles se réaliseront !

  • Laurent est hotelier et passe par un prestataire pour fournir Internet à ses clients durant leur séjour. Malheureusement, quelqu’un parvient à utiliser l’IP de l’hôtel de Laurent pour télécharger illégalement. Hadopi : BANG, plus de connexion Internet. Mais Laurent doit toujours payer son prestataire. La fréquentation de son hôtel (qui ne peut plus proposer Internet à ses clients) chutant, Laurent met la clé sous la porte. Hadopi : BANG, plus d’hôtel.
  • Mathieu fait une recherche pour un devoir de 4e sur les Beattles. Il tombe sur une source d’informations très intéressante qui lui propose d’écouter une extrait d’une chanson pour l’analyser. Mathieu n’est pas un spécialiste, il ne se rend pas compte qu’il est en train de télécharger un morceau protégé. BANG, plus de connexion pour Mathieu et sa famille. Hadopi : BANG, zéro au devoir-maison de Mathieu, deux claques et au lit.
  • Lily a entendu un super morceau passer dans une pub. Elle en tombe immédiatement amoureuse et désire l’écouter tout le temps mais malheureusement, ce morceau n’est pas distribué en France. Lily pense qu’elle ne fera du tort à aucun commerçant français si elle télécharge le morceau. Hadopi : BANG, plus de connexion. Lily n’écoutera plus n’importe quoi !
  • Janine échange avec Lucienne des grilles de point de croix sur Internet. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que le petit-fils de Lucienne lui a offert un CD rempli de grilles de point de croix… qu’il avait trouvé sur un site pirate. Hadopi : BANG, plus de communication pour Janine. Manque de pot, à 86 ans, elle ne vivait que pour le point de croix. Hadopi BANG : plus de Janine.
  • Bernard reçoit son boitier ADSL et le configure pour le protéger des intrus avec une clé WEP (comme conseillé par son FAI). Mais Bernard n’a pas de chance : dans l’immeuble d’à côté, un jeu couple pirate sa ligne via un logiciel casseur de clé WEP pour télécharger des séries jamais diffusées en France. Hadopi : BANG, plus de connexion Web pour Bernard. Dommage, parce que Bernard était auto-entrepreneur Web et avait besoin d’un accès FTP pour accéder à ses sites. Or les mairies, bibliothèques et cybercafés bloquent ce protocole. Hadopi : BANG, plus de revenus pour Bernard.
  • Mathieu est au chômage. Entre deux recherche d’emplois, il a déjà téléchargé sur Internet. Il s’ennuie un peu chez lui et n’a pas les moyens de payer un film 9 euros. Il reçoit un courrier lui annonçant que son accès Internet a été coupé, sans préliminaires. En fait, un premier courrier était arrivé à la concierge (qui signe les recommandés pour tout l’immeuble) mais elle ne lui a jamais donné parce qu’elle n’a pas eu d’étrennes à Noël dernier. Hadopi : BANG, plus rien pour Mathieu.
Mail Slack Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English