Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

L'échec de tous

Il y a quelque chose profondément dérangeant dans le chahut organisé par certains députés PS hier soir au Parlement. Est-on revenu à une époque si bridée politiquement que certains parlementaires éprouveraient le besoin de mener une révolution dans l’hémicycle ?

En jouant les Dantons sans Révolution, les députés PS donnent une très mauvaise image de l’institution. Pour une fois qu’‘on parle de l’action du Parlement, c’est un comble. Pourtant, qu’ils le veuillent ou non, les textes qui ne leur plaisent pas n’en sont pas moins votés démocratiquement suivant un ensemble de règles et de processus dont ils ont participé à la mise en place depuis 1958. Je ne dis pas qu’ils ont tort dans le fond, je ne suis pas encore assez mûr sur le sujet. Je pense juste qu’ils ont tort dans la forme.

Ce que je crois en revanche, c’est qu’on a surtout affaire à une entreprise de consolidation d’un parti qui se rend compte qu’il est minoritaire et divisé. Le passage en force de quelques fortes têtes se présente alors comme la seule alternative, si tant est qu’il soit médiatisé -et supporté- dans les médias.

Quel véritable gâchis, y compris pour la majorité ! Le Parlement est une institution respectable, une des clés de voûte de la démocratie où se joue le destins des lois et le contrôle du gouvernement. Tout échec en son sein est l’échec de tous.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English Algolia