Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

Le serpent qui se mord le pneu

- Tu vois, je ne comprends pas. Je prends le RER tous les matins et sur le parking, il y a autant de places « handicapés » que de places normales, on ne peut jamais se garer !

- C’est qu’elles doivent servir, non ?

- Ben non justement, elles sont toujours vides, et elles sont quand même là depuis un an. Je ne comprends pas. Si on veut mettre en avant les transports en commun, il faut bien que les gens puissent y aller… et se garer. Pour l’instant c’est surtout les flics qui se font plaisir, parce que les gens sont bien obligé de se garer sur les places handicapés quand même, sinon ils perdent leurs boulots.

**- **Peut-être que c’est ça l’idée : vous dissuader de prendre vos voitures. La pollution, tout ça. Comme ça, après, personne n’achèterait de voitures. Et l’industrie automobile s’effondrerait. Du coup des gens commenceraient à perdre leurs emplois et le gouvernement mettrait en place une prime à la casse et des plans de relance de l’industrie auto pour relancer la machine. Comme ça les gens qui faisaient des voitures continueraient à faire des voitures, même si ceux qui les achèteraient pourraient de moins en moins s’en servir. Ça polluerait toujours mais ce serait pas grave : on récupèrerait l’argent des PV pour stationnement illégal et on planterait des arbres avec (enfin après avoir remboursé l’argent qu’on a filé à l’industrie auto) !

- Mais c’est complètement con. Personne ne plante d’arbre.

- Bah ouais. C’est p’têt ça problème.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English