Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

La solution au malaise social ?

**1. Trouver des coupables et les rabaisser

**

Les responsables sont connus ; les coupables aussi. Un public composé en grande partie de jeunes Français issus de l’immigration maghrébine, qui voient là l’occasion de se défouler. La culture de l’excuse conduit Marie-George Buffet et quelques rares politiques à leur trouver de bonnes raisons (ratés de l’intégration, misère des banlieues…). Celles-ci sont irrecevables. La haine, le désespoir et la rancœur sont bien moins les mobiles de ces comportements que le plaisir de jouir de sa propre bêtise.

Le Figaro</p>

2. Empêcher les symptômes du malaise de s’exprimer

A l’Assemblée nationale, elle [Roselyne Bachelot] a ajouté qu’il ne devait plus y avoir « de matches amicaux avec les pays responsables, avec les pays concernés, pendant une période » à déterminer avec la FFF

Le Monde

3. Déporter le problème là où il se verra moins

François Fillon avait donné le ton dès hier matin : « Il aurait fallu arrêter le match », gronde le Premier ministre. Dans la foulée, son secrétaire d’État aux Sports, Bernard Laporte, allait plus loin, recommandant de ne plus disputer à Paris de matchs avec les ex-colonies du Maghreb. Sa proposition ? Les jouer « chez eux ou alors en province ».

Le Parisien

Toutes mes félicitations au gouvernement pour ces décisions courageuses qui prennent le problème à bras le corps. Avec ça, on va avancer, c’est sûr…

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English