Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English Algolia Aller directement au contenu principal
web 1 min Boris Schapira

44 ans (Thierry L.)

44 ans. À 44 ans, je veux être marié et père de plusieurs enfants. J’aimerai ma femme et la respecterai, j’inculquerai à mes enfants de bonnes valeurs, sans les gâter. À 44 ans, j’espère que je serais encore en bonne condition physique. À 44 ans, je travaillerais beaucoup, parce que j’aurais des responsabilités qui l’exigeront. Il faudra bien ça pour pouvoir payer les études des enfants… Je rentrerai de temps en temps à la maison avec des fleurs ou des croissants et nous partirons en vacances avec les enfants ou en amoureux.

44 ans, c’est demain. 44 ans, c’est le fruit de tout ce que je ferai à partir de maintenant. 44 ans, c’est un peu aujourd’hui.

44 ans, c’est l’âge auquel Thierry L. vient d’apprendre qu’il était atteint de la maladie de Charcot, incurable et mortelle. Thierry L. À trois enfants et une femme. Thierry L. À une carrière. Et Thierry L. va mourir.

Des gens comme Thierry L., il y en a beaucoup. Des gens heureux ou malheureux que la maladie frappe pour une raison inconnue. Etant donné que c’est toujours injuste et cruel, on finit par se blinder. On détourne les yeux, on ne veut plus voir.

Si on ne m’avait pas parlé de Thierry L., je n’aurais jamais vu le blog qu’il vient d’ouvrir. Je n’aurais jamais été touché par son histoire. Jamais je n’aurais su qu’il a 44 ans. Je ne peux rien faire pour lui. Alors je lui offre juste, via ce petit article, mon respect et mon soutien.