Aller directement au contenu principal
3 min Boris Schapira

Un(e) journaliste indélicat(e) du Monde ne vérifie pas ses infos

Au début, j’ai pensé être méchant voire cynique. Mais je crois que je vais me contenter de rétablir la vérité et d’espérer un démenti ou au moins des précisions de la part de ce journal que j’apprécie.

Pas de rémunération

Un journaliste du Monde a écrit dans un article publié récemment :

1445 : nombre d’étudiants dans le monde rémunérés par Microsoft pour propager la bonne parole dans leurs universités.

La phrase manque de classe et laisse suggérer que Microsoft France envoie tous les mois un chèque à sa centaine d’ambassadeurs étudiants en échange de manifestations dans leur campus. C’est faux à plus d’un titre. D’abord parce qu’il n’a jamais été question d’échanger de l’argent entre Microsoft et les Microsoft Student Partners (MSP). Ensuite parce que les MSP n’ont aucune obligation envers l’éditeur, même pas celle de défendre ses intérêts.

Bref, il est difficile de parler de rémunération et on se demande comment ce journaliste, qu’on peut supposer sérieux puisque travaillant pour un journal sérieux, en est arrivé à cette conclusion rapide.

A moins que…

A moins que par « rémunération » le journaliste n’ait souhaité souligner les liens étroits qui existent entre Microsoft France et ses MSP ou les avantages « en licence » dont ceux-ci disposent. En effet, et à l’image des autres partenaires de la firme, les MSP se voient gratifiés d’abonnements offerts afin d’avoir une vision totale des gammes de produits proposés. Mais soyons clairs, il s’agit bien d’évaluer des solutions professionnelles : Microsoft n’offre ni les XBox, ni les jeux. Je ne suis même pas sûr qu’on ait XNA dans le package mais c’est à vérifier.

Ces cadeaux offerts par l’éditeur ne sont pas à prendre à la légère car nous (MSP) en connaissons le prix. Mais jamais durant mes 2 années de MSP (anciennement MVS) personne de chez Microsoft ne m’en a parlé. La relation qui unit Microsoft aux MSP n’est pas de cet ordre-là, du moins je l’espère.

Bien sûr et je ne le cache pas, le programme remercie ses plus actifs collaborateurs. J’ai ainsi eu l’immense honneur d’être invité 3 jours au Tech’Ed Barcelona 2006 et je crois que j’en garderais un souvenir fort qui ne s’altérera que lorsque j’aurais l’occasion de retourner voir Rafal Lukawiecki faire un speech de deux heures.

Le plus affligeant

Le journaliste qui a publié cet article est certainement quelqu’un de sérieux qui s’est bêtement laissé tenter (peut-être pour la première fois) à un copier-coller sans vérification de ses sources. C’est si facile de trouver de l’anti-Microsoft, il suffit de tendre le bras et de se servir.

D’ailleurs en fouillant bien on se rend compte qu’il existe parmi les antis une grande quantité de pro-Google ou de pro-Apple… qui disposent aussi de programmes ambassadeurs dont on parle moins parce que les invitations à des bêtas ou des Summer Camp (Google) ou les contrats d’équipements exclusifs des facultés (Apple) sont moins aguicheurs qu’un gros titre mettant en cause l’intégrité d’étudiants passionnés qui n’avaient rien demandé.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English Algolia