Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

Cet article est *.0 

Sérieusement, ça ne vous agace pas un peu vous, cette sauce du "2.0"  ?</p>

Ce qui m’embête n’est pas qu’on voit fleurir de plus en plus de site joliment conçus, avec des composantes de syndications de contenus, des outils collaboratifs et du multimédia… ça c’est plutôt sympa, ça relance l’industrie du web et ça pause les bases de nouvelles problématiques multimédias et sociales.

 

Ce qui m’horripile, c’est ce besoin de "faire 2.0". Prenons un site tout neuf, tout beau, avec un business potentiel important. Comment va-t-on l’appeler ? 98 % de chances pour que ça finisse par -er, -r ou -eo, que ça fasse 2 ou 3 syllabes, sans doublement de consomnes mais possiblement des voyelles en double.
Super les gars, rappelez-moi combien vous êtes payés pour pondre des noms aussi fades ?

Et je ne parle pas encore de ceux qui se réclament du 2.0 parce qu’ils ont trouvé un concept un peu nouveau. "Oui, nous faisons des sites web dédiés à l’iPhone. C’est un peu le web mobile 2.0". Non ma cocotte, c’est juste un site optimisé pour l’iPhone, il ne faut pas tout mélanger. Vous avez utilisé un peu d’Ajax, c’est super beau et franchement, ça fait envie. Pourquoi ne pas construire ton argumentaire là-dessus plutôt que de plaider la pseudo-appartenance à un courant marketing ?

Arrêtons de faire passer une innovation constante et logique pour une rupture d’usage : il n’y a rien de "2.0" dans l’exploitation d’un concept d’actualité. C’est juste de l’opportunisme entreprenarial bien senti et c’est déjà pas mal, non ?

Enfin bon, je dis ça mais actuellement l’américain Loic balance à tout le monde ses réflexions sur le "Web 3.0", donc on va voir fleurir d’ici peu des tonnes d’articles de journaux sur le futur de l’Internet. Comme il y a des grandes chances pour que les conclusions s’orientent vers la sémantique et la mobilité, je m’attends à une rapide assimilation par les opérateurs des notions 3.0/3G (histoire d’en faire bouffer au consommateur) et une mise à la trappe du côté sémantique. Comme ça les designers de sites mobiles pourront se réclamer du 3.0 sans se bouger. Et tout ce petit monde ose appeler ça de l’innovation parce que c’est plus vendeur que de parler d’évolution logique et mécanique de l’écosystème Internet/Télécoms.

C’est beau le marketing web.

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English