Aller directement au contenu principal
3 min Boris Schapira

Survivre dans une soirée de blogueurs #3 

Episodes #1 et #2</p>

Divers sont les pièges à éviter lorsqu’on décide de se rendre dans une de ces fabuleuses soirées de blogueurs où l’on peut rencontrer autant de personnages captivants que de croc-cartes à la recherche de contacts influents…

Conseil no 4 : Comment gérer le blogueur sympa (mais lourd) ?

Il avait l’air amical, vous avez entamé la conversation. Mais après quelques échanges, il n’a plus qu’une phrase au bout de la langue "T’as une carte ?". Visiblement, il ne cherche pas à mieux vous connaitre, à discuter de ce que vous pourriez avoir en commun. Il veut une carte, un morceau de papier non-communicant auquel il ne sera pas obligé de répondre mais qui lui permettra, au moment qu’il jugera opportun, de vous envoyer un mail pour faire la com’ du tout dernier produit de sa boite. À ce stade, vous n’avez plus qu’une solution: trouver une excuse pour vous esquiver.

  • L’essai loupé : _"Non, mais ce n’est pas la peine. La carte c’est pour les blogs importants, pas pour moi"._Erreur. La modestie ne fonctionne pas avec un véritable blogueur : pour lui tous les autres blogs sont intéressants (même s’il est probable qu’il ne lira jamais guère plus qu’un article… et encore… )
  • La réponse qui peut marcher : "Pas encore, mais j’attends que Ziki me les envoie".58 % de blogueurs présents utilisant les fabuleuses cartes Ziki-tags bleues (20 % restant utilisant des rouges et 2 % les vertes), vous ne passerez pas trop pour un original.
  • L’erreur à ne pas commettre : _"Ah, c’est dommage, je n’en ai plus"._Là, ce n’est plus de la modestie, c’est pédant. Un vrai blogueur aurait pris suffisement de cartes pour la soirée (c’est-à-dire environ 75 cartes par poche au moins).

Conseil no 5 : Soigner son habillement

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir la visibilité désirée. Si vous souhaitez être discret, mettez un costume. Tout le monde sort du boulot à cette heure-ci, vous passerez inaperçu. Pour qu’on vous repère, mettez un tee-shirt original et précisez sur votre blog le dessin/slogan et la couleur. Cela permettra à vos lecteurs de vous mettre plus facilement la main dessus et ça ouvrira les conversations en soirée à des questions originales : "Excusez-moi, vous n’auriez pas vu un mec avec un chat dans le dos ?"

Attention, avec certaines personnes à l’esprit trop large (comme moi), vous pouvez vous retrouver avec quelqu’un qui cherche vraiment un chat (si, si, j’y croyais).

Conseil no 6 : Cadeaux à tous les étages !

Dans la plupart des soirées de blogeurs, des sponsors offrent des cadeaux qui vont de l’anecdotique (stylos, stickers) à l’intéressant (tee-shirts design ou en édition limitée) voire au très intéressant (téléphones, appareils photo numérique et autres produits technologiques dernier cri).

Face à ça, deux comportements : rester pour la loterie ou n’en avoir rien à faire. Si vous restez, calculez bien vos métros et RER : une loterie de ce type peut durer très longtemps (jusqu’à 1h30 selon mon expérience, car les sponsors sont souvent très généreux).

Si vous vous en fichez, préférez faire le tour des stands de présentation pendant que tout le monde est ailleurs. Les exposants seront fatigués de leur bruyante soirée et heureux d’avoir une oreille attentive prête à poser quelques questions sur leurs produits. C’est dans ces fins de soirées qu’on rencontre les sponsors les plus généreux…

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Search A loop Information git Clock Français English