Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English Algolia Aller directement au contenu principal
web 2 min Boris Schapira

L'Economie, c'est pas si compliqué

On parle beaucoup en ce moment des « Subprimes » qui feraient s’écrouler les banques et qui obligeraient les institutions régulatrices à injecter des liquidités sur le marché pour ne pas que tout s’effondre. On pourrait penser qu’il s’agit de choses très complexes mais en réalité il s’agit de petits problèmes humains qui mis bout-à -bout…

Les « Subprimes » sont des crédits immobiliers. Plus précisement, ce sont des crédits accordés à des personnes dont le risque d’échec du remboursement est grand. Ils ont peut-être déjà un antécédent de non-remboursement ou alors plusieurs crédits, et du coup essuient les refus des organismes de crédit traditionnels (« prime market »). Heureusement, le « subprime market » est là .

Alors bien sûr vous me direz : « Mais quel intérêt pour une banque d’accorder un crédit si c’est pour être sûr de ne pas être remboursée ? » Et bien tout simplement parce que le bénéfice réalisé sur ces crédit à fort taux d’intérêt est grand et que de toutes façons, ces crédits sont garantis sur l’élément immobilier acheté par l’emprunteur. Ainsi, si l’emprunteur ne peut plus payer ses dettes, il doit vendre sa maison ce qui, avec la flambée de l’immobilier, ramène plus que ce que la la banque a prêté pour l’acheter.

Et là , une deuxième question devrait vous assaillir (c’est violent une question) : « Pourquoi souscrire un crédit si on se sait incapable d’en supporter le remboursement ? Ils ne sont quand même pas plus idiots que nous ! » Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que là où nous, européens, avons des habitudes d’emprunt à taux fixe (on aime la sécurité, quitte à payer plus), les américains sont plus coutumiers du taux variables (qui peut permettre une substancielle économie à terme).

Problème : l’inflation oblige les organismes de prêt à augmenter les taux et les gens ne peuvent plus payer. Que faire alors à part vendre la maison garantie ? Et là , second problème : l’immobilier ne flambe plus du tout. Avec trop de logements pour le nombre d’habitants, les prix chutent même de manière vertigineuse. Résultat : des organismes de crédit qui ne rentrent plus dans leurs frais, et qui font faillite.

Voilà , maintenant vous pouvez comprendre ce que disent les journalistes à la télé. Ca n’était pas si compliqué, si ?

Et si la curiosité vous anime toujours, vous pouvez aller jusqu’à lire quelques articles d’Economie (par exemple la définition de l’inflation sur Wikipédia, ça ne fait pas de mal) voire même acheter un ou deux livres (soyons fous).