Aller directement au contenu principal
2 min Boris Schapira

Dangers du Net : les PC-Zombies

Depuis que j’ai orienté mes études dans l’informatique, mes amis m’appellent souvent pour résoudre leurs problèmes de configuration ou de virus, quand il ne s’agit pas d’arnaques sur le web. Non pas que cela me dérange, mais je me dis souvent qu’avec un peu plus de sensibilisation et d’information, cela n’arriverait pas. J’ai donc décidé d’écrire quelques articles pour éclairer les choses…

Selon un article récent de l’Expansion, « La France, terre de recrutement des PC zombies », la France serait le troisième pays le plus touché par les PC zombies. Mais que sont donc ces « PC zombies » ? Tout simplement des ordinateurs contrôlés à l’insu de leur utilisateur légitime par un pirate informatique. Ce dernier l’utilise alors le plus souvent à des fins malveillantes, par exemple afin d’attaquer d’autres machines en dissimulant sa véritable identité.

Il existe des réseaux de zombies de différentes tailles : en général environ 3000 à 10000 machines (le plus grand connu à ce jour comportait quand même 100 000 machines !). Or, 3000 machines connectées à un réseau ADSL standard suffisent à saturer un réseau de 384 Mb/s ! On peut donc facilement utiliser ce type de dispositif malfaisant pour provoquer des attaques qui permettent de saturer complètement un site Web marchand ou même le réseau d’une entreprise.

Les attaques les plus récentes présentent des caractéristiques orientées tout à la fois vers la professionnalisation et le gain financier, extorquant des rançons aux sites commerciaux ou nuisant à la concurrence. Face à cette évolution préoccupante, on pourrait être tenté de baisser les bras et de se dire qu’il n’y a rien à faire, que l’Internet est en train de devenir une « terre de non droit », etc. Pourtant, un simple geste peut suffire, bien souvent, à enrayer les attaques de pirates.

Ainsi, pour lutter contre les PC zombies, il y a quelques gestes très simples qui peuvent « sauver la vie de votre PC » :

  • Avoir un pare-feu en service
  • Avoir un antivirus et un anti-spyware en service et à jour
  • Avoir des logiciels à jour
  • Sans oublier le contrôle parental !

Ces quelques gestes simples suffisent, dans l’immense majorité des cas, à éradiquer la plupart des problèmes de « PC zombie » dont on vient de parler. Mais pour que cela se sache, il est nécessaire de faire de la pédagogie et donc de répéter, répéter, répéter encore…

Mail Facebook Twitter Feed Flickr Github LinkedIn Mastodon Search A loop Information git Clock Français English