dans Cinema

New Moon / Tenta­tion

En bon mari dévoué, j’ai accom­pa­gné hier ma Libel­lule à une des premières séances de New Moon, le nouvel opus de la tétra­lo­gie initiée par Twilight. Voici mon retour sur la séance en elle-même (un peu parti­cu­lière) et sur le film.

Voir la fiche Allo­ciné

La séance

A peine fran­chie la porte de la salle, je me prends en pleine face une grosse bouf­fée d’œs­tro­gènes. La séance ne commence que dans 30 minutes, mais 70% de la salle est déjà occupé par des minettes de 12 à 25 ans. Je repère d’ins­tinct les quelques malheu­reux qui comme moi accom­pagnent leur moitié. Nous échan­geons de brefs regards compa­tis­sants.

La séance débute par 27 minutes de publi­cité (oui, j’ai compté) dont une pour du rouge-à-lèvres et deux pour du parfum destiné aux adoles­centes. Y’a pas à dire, ils connaissent leur public. A chaque fondu, grand silence puis un bref soupir qui parcourt la salle. Quand la première image appa­raît et que les spec­ta­trices se rendent compte qu’il ne s’agit pas du film, brou­haha. Les donzelles sont en émoi, elles n’y tiennent plus. Le chahut empire à chaque nouvelle publi­cité et la tension devient insou­te­nable. Heureu­se­ment, c’est à ce moment-là que le film commence.

Curieu­se­ment, la salle est restée très calme pendant les deux heures. Pas de cris à la première appa­ri­tion d’Ed­ward. On a quand même eu droit à un grand soupir quand Jacob enlève son t-shirt et à quelques rires à chaque fois que Bella lui met un vent mais sinon, j’ai été assez surpris. Je m’at­ten­dais à davan­tage de ramdam. J’ai été servi par la dernière scène qui traine volon­tai­re­ment en longueur jusqu’à la réplique finale (que presque toutes les spec­ta­trices attendent, vu qu’elles ont déjà lu le bouquin). A peine les mots étaient-ils pronon­cés par l’ac­teur qu’un cri de satis­fac­tion et de soula­ge­ment à parcouru l’au­dience. On se serait cru à un concert des 2Be3.

Le film

  • Points posi­tifs :
    • La réali­sa­tion : les plans sont assez bien choi­sis. Même si on pourra trou­ver l’en­semble assez lisse, le décou­page est clair.
    • La trame SF : il y a moyen de faire quelque chose de pas mal avec cette trame de fond mélan­geant plusieurs familles de vampires et des loups-garous. D’ailleurs, je crois que c’est un des premiers films que je vois où l’on conçoit les loups-garous comme une meute. Il y a des trucs à creu­ser de ce côté-là.
    • Les FX : les effets spéciaux ne sont pas trop mal, je dois l’avouer. Même si on n’est pas immé­dia­te­ment convaincu par les loups géants, les quelques scènes les montrant en action finissent par convaincre.
    • Deux acteurs : Ashley Greene (Alice) et Taylor Laut­ner (Jacob), vrai­ment agréables à regar­der et dont les person­nages sont assez inté­res­sants.
  • Point néga­tifs :
    • L’image : comme dans le premier opus, les couleurs sont un peu fades.
    • L’his­toire : <troll> j’ai­me­rais qu’on m’ex­plique dans quel univers une cruche telle que Bella se retrouve à devoir choi­sir entre un vampire téné­breux au sang-froid et un très chaud shape-shif­ter aux abdos en béton. Et à suppo­ser que cet univers existe, il n’y a abso­lu­ment aucune chance qu’elle finisse avec la tapette emo. </troll>
    • Les soupirs : je ne sais pas si ça choquera en VF dans la mesure où les voix ne sont pas celles d’ori­gine mais en VO, c’est hallu­ci­nant : les scènes rappro­chées (non, pas de sexe, ne rêvez pas) se sont toutes vues enri­chies (façon de parler) par des soupirs en post­pro­duc­tion. Insup­por­table de mièvre­rie et complè­te­ment stupide dans la mesure où ça induit une désyn­chro voix/image assez désa­gréable.
    • <troll> Kris­ten Stewart et Robert Pattin­son mais c’est par leur faute, ce sont surtout leurs person­nages qui sont à vomir. </troll>

Conclu­sion

New Moon n’est pas un mauvais film. D’après ma femme, il s’agit même d’une assez fidèle très bonne adap­ta­tion du roman d’ori­gine et vous pouvez la croire, elle l’a lu deux fois. Pour autant, le public auquel il s’adresse est très limité et je n’en fait mani­fes­te­ment pas partie. Vous dire que j’ai passé un grand moment serait donc mentir. Mais en toute objec­ti­vité, je ne peux pas dire que c’est à jeter.

Donc voilà, si vous êtes une femme et que vous aimez les histoires d’amour pleines de bons senti­ments et de phrases défi­ni­tives, foncez. En dehors de ça, il y a 2012 et l’Ima­gi­na­rium du Docteur Parnas­sus qui ont l’air pas mal en ce moment.

Ma note : 6/10
La note de Libel­lule : 9/10

  1. « New Moon n’est pas un mauvais film. D’après ma femme, il s’agit même d’une assez fidèle adaptation du roman d’origine…  »
    Donc c’est un mauvais livre alors ?

    En tout cas, que de courage Boris !!!
    Allez plus que 2 !

    • NON C’EST PAS UN MAUVAIS BOUQUIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C’est méchant de dire ça, le bouquin est très bien, le film est très bien, tout est très bien !!!!

      Bon je me calme… Je crois que je suis définitivement restée bloquée à l’âge de 14 ans pour ce genre de sujets lol !!!

      Allez laiss’ moi un com’ sur mon blog et je t’en lâcherai 2 !!!

  2. Je n’ai pas dit que c’était une « assez bonne adaptation du bouquin » j’ai dit que c’était une « très bonne adaptation du bouquin » : sur les 2h de film, il n’y a que quelques secondes/minutes qui ne sont pas fidèles…

  3. Ca me rappelle la sortie de l’épisode 1 de Star Wars, la menace fantôme :

    Tous les fans déguisés qui se sont mis à applaudir et a hurler dans la scène où Obi Wan Kenobi se fait introduire * auprès du jeune Anakin SkyWalker ** par son maitre, Qui Gon Ji.

    * Désolé, je l’ai vu en V.O, la traduction est peut être approximative et légèrement ambigue.

    ** Y-a-t-il un lien avec ChuckNorris WalkerTexasRanger ?

    Tout ça pour dire qu’une bon saga avec des droids, des lasers, des bikinis et des explosions (mais sans Bruce Willis) vaudra toujours mieux qu’une saga avec des vampires lumidoux et des pseudos lychantropes tatoués, (pas à moué en tout cas).

    Et non je ne troll pas, pour ça j’aurai du faire allusion à LOTR.

    • Désolé Toshi92, mais au vu de ton utilisation excessive de jeux de mots pourris, je me vois dans l’obligation immédiate de te dénoncer auprès de Lucasfilm Ltd pour utilisation abusive d’une marque déposée.

Commentaires Clos.