Archives pour la catégorie Blogosphère

Geek Chic #4 : Vamos à la playa

GeekChic4Comme à mon habitude, j’étais encore une fois au rendez-vous de la Geek Chic, organisée pour l’occasion du côté de Montparnasse. Arrivé parmi les premiers (si ce n’est le premier) devant le Brazil Tropical, j’ai d’abord eu la mauvaise surprise de découvrir que le début de la soirée avait été décalé à 19h30, voire plus tard, au lieu de 19h.

Je m’apprêtais à sombrer dans l’alcool pour noyer ma tristesse (comprendre : prendre une bière en attendant que ça commence) quand est arrivé un petit groupe de geeks plus ou moins rattachés à A Mon Humble Avis qui m’ont fatigué les muscles faciaux et donner le cancer (comprendre : fais rigoler et offert une cigarette).

Bref, la soirée n’avait plus qu’à commencer et c’est vers huit heures moins le quart que nous sommes enfin rentrer, la queue derrière nous commençant à s’allonger plus que sérieusement.

A l’intérieur, une ambiance de plage et de cocotiers. Mes photos sont quasiment toutes floues et je ne trouve pas grand chose sur Flickr, il vous faudra donc imaginer. Mais l’important, ce n’est pas l’endroit, c’est ce qu’on y trouve. Et de ce côté-là, il y avait de quoi faire avec pas mal de très bon et un peu de bof…

Les bonnes surprises

Spidart, qui assurait la musique (ce dont je n’ai pas pu profiter car je suis parti trop tôt) avait installé quelques PCs pour montrer sa plateforme de production et d’accompagnement des artistes à partir des dons des internautes. J’ai ainsi appris que l’un de leurs poulains, Xavier V. Combs, venait de faire la première partie des Boyz II Men. Et il n’est pas seul puisque huit autres chanteurs ou groupes ont déjà réussi à récolter 50000 euros : Naosol, Anesa, Jalane, Jessica Marquez, Jade, Tafta, The Starliners et Anto Santamaria… pas mal pour cette jeune société ! D’ailleurs, je viens tout juste d’investir 10€ sur Nicolas Loconte et j’attends ses prochains titres pour voir si je vais mettre davantage !

Pearltress tenait un des premiers stands, à l’entrée. Pearltree pousse le concept d’hyperlien en offrant les outils permettant de structurer, de hiérarchiser et de représenter graphiquement des relations ayant du sens entre différents contenus hébergés sur le Web. La solution est intéressante, mais encore un peu austère je trouve. Mais il se peut qu’elle séduise rapidement de nombreux prescripteurs. N’hésitez pas à jeter un oeil au screencast.

Thq avait ramené l’écran géant et la PS3 pour nous montrer UFC 2009 Undisputed. D’après ce que j’ai pu comprendre, le joueur incarne un homme à moitié nu qui se jette dans les bras d’un autre homme puis, tout en transpirant, essaie de le mettre au sol pour qu’ils bougent l’un contre l’autre. Vous l’aurez donc compris (ou pas), il s’agit d’une simulation de FreeFight au réalisme assez saisissant, voire même dérangeant quand les protagonistes en viennent à se déformer le visage à coups de pieds… Bref, pas trop ma tasse de thé, même si graphiquement ça reste une grosse claque.

Les invasions éphémères affichaient leurs créations pour claviers : de très jolis petits autocollants vyniles à coller sur les touches des Mac Book. Évidemment, leur gamme est bien plus vaste et j’ai vu dans leur catalogue de très très jolies choses pour les murs de notre futur appartement. Vraiment une chouette découverte.

DIP faisait la démonstration de ses dispositifs audio sans-fil pour iPod/iPhone. Utilisant une technologie propriétaire de transmission que DIP annonce ne pas être perturbée par le bluetooth ou le wifi environnant, les deux produits présentés (un casque/oreillete optimisé pour la course à pied et un haut-parleur pour vélo à accrocher à côté de la sonnette pour faire le cake en bicyclette) furent vraiment convaincants. Reste à voir la qualité du son, ce qui m’a été difficile à juger.

Les autres stands

Msi présentait sa gamme d’ordinateurs mobile. Rien à signaler.

Norton avait affiché des grandes campagnes « Norton Heroes », surfant sur la vague des mutants et autres X-trucs pour vendre ses solutions de sécurités.

Oxygénez-vous avait installé un bar à Oxygène où les blogueurs pouvaient venir tester une composition aux huiles essentielles ou acheter une canette d’O2 à emporter. Amusant concept que j’apprécierais revoir puisque je n’ai pas eu le temps de tester moi-même la chose.

Telecom ParisTech présentaient son incubateur de start-ups. Je n’ai pas retenu grand chose, si ce n’est qu’Hellocoton et Hélia en font partie.

Geekbooster proposait aux blogueurs présents son réseau d’échange de bannières à thématique High-Tech. Je ne suis pas resté longtemps mais je n’ai rien trouvé d’inédit.

Betklub et Chalengemynet faisaient pression pour que l’on défient nos amis sur leurs plateformes. Le principe reste celui du défi un peu stupide mais ces deux plateformes y ajoutent une composante Web Social inédite. Reste à voir si cela a vraiment un avenir. Pour ma part, je ne suis pas convaincu.

Conclusion

La fougue des premiers opus n’était pas là ce soir-là mais la Geek Chic #4 était encore une fois pleine de surprises et de stands intéressants. Le problème « d’ambiance » que j’ai cru sentir durant la soirée venait, me semble-t-il, du choix de la salle, beaucoup trop grande je pense. Espérons que la prochaine Geek Chic soit un peu plus intimiste et aussi réussie !

Ce soir : Geek Chic #4

Je serai normalement ce soir de passage à la Geek Chic #4.  Après divers opus aussi réussis les uns que le autres, je compte une nouvelle fois sur Fred pour nous organiser une soirée des plus sympathiques.

On pourra y rencontrer, en vrac : PearltressMsiNortonHélia, ThqOxygénez-vousGeekbooster, Betklub, ChalengemynetLes invasions éphémèresDIP et bien sûr Spidart (qui assurera l’ambiance musicale live).

Si vous voulez nous rejoindre, inscrivez-vous !

WM France, pour ne rien perdre de l'actu Windows Mobile

Aujourd’hui, petit coup de pouce à Icarius, MVP Windows Mobile , qui vient de lancer son site d’actualités autour de l’OS préféré des adorateurs du grand billou : WM France. Mehdi (de son vrai nom), nous proposera ainsi régulièrement des billets sur les prochains mobiles, les futurs Windows Mobile 6.5 et 7.0, et les applications qui rendront jaloux les fanboys les plus corrompus.

La chaîne scénaristique est finie !

Et voilà, il fallait bien que ça arrive un jour : la chaine scénaristique est finie. Nous sommes 18 avoir écrit chacun un paragraphe : Tibo, Rade, Cat.0, moi , Fred, Ardalia, Musarder, Kitty, Fanette, Sebi, Aude, Janeczka, Caro, Ondine, Tisseuse, Pandora, Thierry Benquey et Pat de Bigorre

Le pitch : « Un mystérieux colis vient d’être livré. Son bruit évoque d’abord le Tic-Tac d’une bombe, mais on apprend que d’étranges animaux y logent. Apparemment, ils seraient le sujet d’expérimentations secrètes… »

Pour lire l’histoire complète, vous pouvez vous rendre directement ici (vous pouvez même télécharger la nouvelle en PDF).

Et si vous voulez vous aussi lancer une chaine scénaristique, je vous invite à aller voir par-là !

Idées reçues #1

Il arrive souvent que la moutarde me monte au nez quand j’entends rabâcher des absurdités sous couvert de sagesse des foules. En effet, beaucoup des choses que l’on apprend au cours de notre vie sous couvert de « bon sens » sont en réalités des idées préconçues sans fondements ou dont les raisons d’être ont disparues depuis longtemps. Ce n’est pas parce ce que tout le monde le dit que c’est vrai !

Lire la suite

La chaine scénaristique continue

Juste un petit mot rapide pour dire que la chaine scénaristique continue à parcourir la Toile. Nous en sommes à 7 paragraphes écrits par : Tibo, Rade, Cat.0, moi , Fred, Ardalia, Musarder et Kitty.

Le pitch : « Un mystérieux colis vient d’être livré. Son bruit évoque d’abord le Tic-Tac d’une bombe, mais on apprend que d’étranges animaux y logent. Apparemment, ils seraient le sujet d’expérimentations secrètes… »

C’est maintenant à Fanette d’écrire la suite de l’histoire !

P.S.: J’essaierai de mettre à jour cet article de manière régulière pour suivre l’avancée du projet

La chaine scénaristique

Cat me transmet la chaîne de TiBo, déjà passé par Rade. Le principe : chaque nouveau blogueur rajoute un paragraphe à l’histoire, qui devra en contenir 50.
Et comme j’apprécie énormément son style d’écriture, je propose à Fred de continuer.

perfect stranger
Creative Commons License photo credit: mezone

Commençons. Bien que je ne sache pas vraiment par quoi commencer.
Nous étions un lundi quand ça s’est produit. Le 17 mars. C’était l’année de mes 34 ans.
Tout s’est passé si vite, et en même temps, comme au ralenti.
Voilà mon histoire… toute mon histoire.

Je venais de déménager à Paris. Pas loin des Halles.
Ce jour la, l’interphone m’avait réveillé. J’avais éteins mon réveil pour profiter d’une grasse matinée bien méritée, après un week end chargé en déménagement. Mais apparemment mon nouveau facteur était matinal, et le colis ne pouvait pas attendre.

J’avais donc dû me lever, forcé et tiraillé par l’envie de reposer me replonger dans mes rêves. J’aurais pu, oui, ne pas ouvrir la porte. J’aurais pu me rendormir, succomber à cette tentation de l’oreiller. J’aurais pu… peut être même que j’aurais dû… tout aurait peut être été plus simple…

D’un geste rapide, j’avais enfilé un tee-shirt puis ouvert la porte en me tenant de travers, afin de ne pas montrer au livreur que j’étais encore en sous-vêtements. A son sourire moqueur, je compris que ma coiffure trahissait une nuit agitée. Exaspéré, j’avais signé le reçu, pris le paquet et claqué la porte sans lui adresser le moindre mot supplémentaire. Le colis devait peser dans les 2 à 3 kilos, guère plus, répartis uniformément dans un format de type « boite-à-chaussures ». Un colis classique, en somme. Celui qu’on imagine toujours dans les mauvais romans.

… à suivre !

Epad 50 ans : feu d'artifice avec les blogophotographes

La Défense avant l'heure
« La Défense avant l’heure » Creative Commons License photo credit: Damien Roué

Pour les 50 ans de La Défense, j’ai rejoint Damien, Richard, J-No (?), MélanieMichel , Ulrich, Lionel et une autre personne dont je n’ai plus le nom pour assister au feu d’artifice tiré à cette occasion.

Voir les photos de Damien, Richard, Michel…

Les Plus

Le cadre. Tiré de devant et derrière l’Arche, le feu d’artifice était principalement destiné aux spectateurs situés sur l’esplanade de la Défense. Les reflets et vibrations dans les bâtiments de verre (à gauche, Elysée La Défense et à droite, le CNIT) triplaient l’impact visuel et acoustique.

La variété. De nombreuses fusées, avec ou sans traine, explosives ou filantes et même une vingtaine de colonnes de feu à la puissance terrifiante (3m de haut au moins, et les yeux qui chauffent à plus de 100m de distance), le spectacle ne manquait pas de variété et d’intensité.

Les moins

La bande son. Une compil’ de camping. Les chansons étaient dépassées ou vieillotes, de faible qualité artistique (mais en revanche l’acoustique était très bonne).

Les projections. De chaque côté de l’Arche étaient projetées des compositions façon fil de fer fluo. Du coeur qui vole au danseur de hip-hop, en passant par l’ours en peluche vert à nez rouge, tout et n’importe quoi a été projeté, sans aucun rapport avec le contexte ou la musique.

La fumée. Le problème d’un feu d’artifice en environnement urbain est la ventilation. La fumée issue des explosions n’a quasiment pas pris le vent tant et si bien que dans les dernières minutes du feu, on ne distinguait presque plus rien.

La double zone de tir. Comme dit précédemment, la mise à feu avait lieu devant et derrière l’Arche. Devant, nous voyions les petites fusées, les tourbilons, les colonnes de feu et autres effets pyrotechniques de faible hauteur. Derrière l’Arche étaient tirés les plus grosses marguerites de lumière. Malheureusement, la perspective de l’Arche étant ce qu’elle est, 30% des éclats du spectacle derrière l’Arche n’était pas visible.

Conclusion

Une très bonne occasion de revoir des camarades mais au final, un spectacle pyrotechnique très moyen qui pêchait surtout au niveau musical. Dommage car la variété offerte, si elle avait été mieux composée et ajustée sur une musique de qualité, aurait pu donné un spectacle surréaliste.